Se connecter

Horaires de Chabbat

Vendredi 28 avril
Allumage avant 20h25

Samedi 29 avril
Sortie de Chabbat : 21h29

E-MAGAZINES

Télécharger les derniers numéros de nos magazines

Chabbat Chalom 2319
Chabbat Chalom 2318

Judaicia

Entretien avec Thierry Roos

Administrateur au sein de la Communauté Israélite de Strasbourg depuis 1999, Thierry Roos est actuellement l'un des deux vice-Président de cette institution et est responsable de la Commission Communication. C'est à ce titre qu'il répond aux questions et dresse l'état des lieux des médias et projets de la CIS.

- Avec quels objectifs avez-vous pris la responsabilité de la Commission Communication de la Communauté ?
- Tout d'abord, le Président Jean-Paul Kling a souhaité confier cette Commission à un vice-Président, ce qui montre l'importance stratégique de ce pôle. Mon prédécesseur, Laurent Schmoll, avait entamé une refonte de la communication. J'ai pris le relais avec l'objectif de moderniser les outils de communication papier et par voie digitale. Ensuite, je souhaite qu'il y ait une harmonisation entre les différents modes de communication. Aujourd'hui, la Communauté dispose d'un site entièrement recrée, de newsletters envoyées deux fois par semaine, et de journaux papiers que sont Échos-Unir et le Chabbat Chalom.

- Comment harmoniser les médias, justement ?
- Déjà, en harmonisant nos forces. Il y a des synergies évidentes qui peuvent être misés en place entre nos outils de communication.L'idée n'est pas de diffuser le même discours partout, mais au contraire d'avoir une information diverse sur tous nos supports. Et surtout, de relayer quotidiennement la vie bouillonnante de notre communauté. À travers ces médias, on peut se rendre compteur la richesse de cette vie communautaire. La communication permet aussi de faire connaissance avec les acteurs de cette Communauté. Dans Échos-Unir, que nous venons de restructurer, nous nous efforçons de réaliser des portraits, des interviews des personnalités de la vie juive.

Toucher un public élargi

- Y a-t-il également, au travers de ces différents médias, une volonté d'ouverture vers l'extérieur ?
- Les outils modernes permettent de toucher un public élargi, et particulièrement ceux qui ne fréquentent pas régulièrement nos institutions. Je pense, par exemple, aux personnes âgées ou éloignées qui, grâce à Internet, peuvent rester connectées à la vie communautaire. Mais cette communication s'adresse aussi à la cité et au département afin de mieux faire connaître nos traditions et notre culture à nos concitoyens.

Une information éclectique

- Il est très rare, en France, de voir une Communauté juive structurée à ce point au niveau de la communication. C'est une véritable force de la vie juive bas-rhinoise ?
- Notre Communauté est forte non pas par le nombre mais par son union et sa diversité. Cette communication est un lien qui participe à la cohésion de la Communauté. On relate, dans les colonnes d'Echos-Unir ou sur les pages du site (de même que sur l'antenne de Judaïca) tout ce qui concerne la vie juive à Strasbourg, qu'elle soit religieuse, culturelle, spirituelle voire futile. Chacun y trouve, je l'espère, un intérêt.
Tout cela n'est possible qu'avec une Communauté unie. L'administration reçoit, de manière centralisée, toutes les infos qui concernent la vie juive du département. Nos outils diffusent, de ce fait, une information éclectique. Notre souhait est de montrer une image moderne, attractive d'une Communauté que l'on dit religieuse mais certainement attachée à ses traditions. Par la même, ramener des membres est clairement un objectif, oui. Car la communication digitale et papier permettent le succès de manifestations qui, finalement, aboutissent au premier sens de la communication qui est l'échange humain.

- Quels sont les chantiers des prochains temps ?
- Le numéro d'Echos-Unir de Hanouka présentera une nouvelle maquette. Nous y travaillons depuis six mois. Le Comité de rédaction a été restructuré et est particulièrement motivé par cette évolution. Ensuite, le site Internet va, lui aussi, évoluer pour répondre aux retours que nous avons enregistrés et souhaitant une plus grande ouverture. Enfin, c'est aussi et surtout à nos membres de nous aider à améliorer nos supports par leurs commentaires et leur implication. L'objectif majeur de la Commission Communication reste de ramener le plus de monde à partager des moments de convivialité à travers les manifestations réelles et vivantes que la Communauté organisent.