Se connecter

Horaires de Chabbat

Vendredi 29 septembre
Allumage avant 18h55

Samedi 30 septembre
Sortie de Chabbat : 19h57

E-MAGAZINES

Télécharger les derniers numéros de nos magazines

Chabbat Chalom 2339
Chabbat Chalom 2338

Judaicia

Francis Lévy Vice-Président du Consistoire Central de France : ses réactions

Elu le 11 septembre dernier au Bureau exécutif du Consistoire Central de France et Vice-Président de cette institution, Francis Lévy voit ses prérogatives au sein du Consistoire Central s'élargir. Ses principales missions auprès du Président, Joël Mergui, porteront sur l'organisation de l'institution et la cacherout. Retrouvez ici, ses réactions.

« Ce titre de Vice-Président du Consistoire Central de France n'est pas seulement représentatif. Joël Mergui m'a demandé de collaborer sur deux axes essentiels à ses yeux. »

« Il y a, tout d'abord, l'organisation de l'institution Consistoire. Démontrer que ce qui fonctionne à Strasbourg, entre le Consistoire et la Communauté, peut s'appliquer à Paris, notamment. Il a pour projet de rapprocher le Consistoire Central de France et celui de Paris. Il m'a demandé de lui apporter mes compétences dans la gestion et la comptabilité pour ces deux institutions. »

« Deuxième dossier sur lequel Joël Mergui souhaite que j'intervienne : la cacherout. C'est, vous le savez, un point essentiel de mon deuxième mandat à la tête du Consistoire Israélite du Bas-Rhin. Le Président du Consistoire Central de France souhaite que je donne un élan à ce dossier. La cacherout est un point crucial aujourd'hui dans le judaisme en France. Il faudrait que Marseille, Lyon, Paris, Metz et Strasbourg puissent travailler encore mieux ensemble, notamment parce que les commerçants souffrent à l'heure actuelle. Il faut travailler sur une parité et apporter satisfaction aux commerçants et aux consommateurs. »

Cette élection est une reconnaissance pour l'ensemble des Communautés du Bas-Rhin

« A ce propos, nous avons fait un grand pas en avant à Strasbourg récemment, puisque notre Dayan, le Rav Szmerla, a donné son accord pour ouvrir le dossier des "parties arrières". Si nous parvenons à sensibiliser les autres Dayanim de France, nous auront, alors, signé une grande victoire. Le Grand Rabbin de Moselle, Bruno Fiszon, va collaborer sur ce dossier cacherout à mes côtés au sein du Consistoire Central de France. Et, lui aussi, a donné son accord pour ces "parties arrières". »

« Cette élection au poste de Vice-Président du Consistoire Central de France va, tout d'abord, impliquer plus de déplacements à Paris. Mais c'est, pour moi, une reconnaissance du Bas-Rhin et du travail réalisé depuis quelques années. A mes yeux, cette élection est très importante pour l'ensemble du département et des Communautés. du Bas-Rhin »

« Et puis, il me semble important, également, que les trois Consistoires concordataires aient des fonctions à responsabilités dans le fonctionnement du judaisme national. »