Se connecter

Horaires de Chabbat

Chabbat Chela’h-lekhâ

שבת שלח לך

 

Vendredi 24 juin

Allumage des bougies entre 19H55 et 21H17

Intervention de M. le Rabbin Samuel NETTER en la Synagogue de la Paix

 

Samedi 25 juin

Bénédiction du mois

Clôture samedi soir : 22H41

 

 

Mercredi 29 et jeudi 30 juin

Rôche-‘Hôdèche Thammouz

 

E-MAGAZINES

Télécharger les derniers numéros de nos magazines

CHABBAT CHALOM n° 2580
CHABBAT CHALOM n° 2579
CHABBAT CHALOM n° 2577

RADIO

 

écoutez LA RADIO EN LIVE

Le Erouv mesuré

Durant l'été, le Beth Din et le Rabbinat de Strasbourg ont parcouru tout Strasbourg pour mesurer et vérifier le Erouv. Elément phare du judaïsme strasbourgeois, c'était la première fois depuis longtemps que le Erouv était vérifié.

Sans ça, les Chabbat à Strasbourg, pour les familles juives, seraient totalement différents. Sans le Erouv, la vie juive à Strasbourg se trouverait véritablement modifiée. Elément incontournable du judaïsme strasbourgeois, le Erouv a donc été vérifié et mesuré en détail et avec minutie par le Beth Din et le Rabbinat de Strasbourg.

Cette opération a été entamée le lundi 2 juillet. A raison de 4 heures de vérifications par jour, et ce pendant une dizaine de jours, l'ensemble du Erouv a ainsi pu être mesuré. L'ensemble des Rabbins de la Communauté a donc traversé Strasbourg, de long en large pour ainsi dire.

Pour qu'il y ait un Erouv, il faut qu'il existe, autour d'un point, un cercle consituté de parois d'au moins 1 mètre de profondeur ou de hauteur. Il faut également que l'inclinaison de ces parois soit suffisante. C'était donc tout le travail des rabbins strasbourgeois, munis de mètres, d'outils de mesure, d'échelles, et autres. Sujet très sensible à travers le monde juif, le Erouv est donc un élement majeur à Strasbourg, qui est l'une des seules (la seule ?) villes de France à en avoir un. Si cela est commun en Israël, c'est loin d'être le cas ailleurs en Europe et dans le monde.

 

 

Pendant les dix jours qu'ont duré ces travaux de mesure, les rabbins de Strasbourg ont donc beaucoup marché, traversé des coins sombres et fait quelques rencontres originales...