Se connecter

Horaires de Chabbat

Vendredi 25 mai
Allumage avant 21h01

Samedi 26 mai
Sortie de Chabbat : 22h11

E-MAGAZINES

Télécharger les derniers numéros de nos magazines

Chabbat Chalom 2371
Chabbat Chalom 2370

Judaicia

Redorer le blason des promos Bnot et Benei Mitsva

Ce dimanche, les enseignants et encadrants des promos Bnot et Benei Mitsva viennent à la rencontre des ados et de leurs parents pour une journée portes ouvertes. Entretien avec le Rabbin Claude Heymann pour présenter cette initiative originale du Consistoire.

- Pourquoi cette journée portes ouvertes pour faire découvrir les promotions Bnot et Benei Mitsva ?
- Nous souhaitons renouer le contact avec les enfants et les parents. Il s'agit aussi de donner plus de visibilité à ces programmes qui sont essentiels dans la vie juive de tous nos enfants. Ces programmes font tellement partie du paysage, depuis tant d'années, que l'on a tendance à ne plus les voir, à ne plus savoir ce qui s'y enseigne. Ces journées portes ouvertes ont pour but de "redorer le blason" de ces promos, et de rappeler aux parents les missions et actions des enseignants. De l'autre côté, cela permettra aux enseignants d'échanger avec les parents. 

- Comment s'organisent ces promos Bnot et Benei Mitsva, aujourd'hui ?
- Ce sont des séances ludiques. En général, chaque promo rassemble 15-20 garçons et autant de filles. Les filles entrent dans ces programmes en 6e ou 5e et ont une année de préparation et 3-4 mois de préparation pour le grand chabbat. De leur côté, les garçons débutent à 11 ans et demi et peuvent rester dans une promotion durant 2 années et plus. Ce dimanche, tout le monde se retrouvera autour d'un goûter et d'un moment convivial. Des musiciens en herbe seront invités. Le rendez-vous est fixé salle Blum, de 18h à 20h.

- Quel est l'importance de ce moment dans la vie juive ?
- C'est un moment d'engagement essentiel. Les jeunes deviennent responsables de leurs actes, de leur engagement. Ils intègrent la communauté des adultes qui les considère, désormais, comme tel, et non plus comme des enfants. Cela demande donc de s'y préparer.